Accueil L'histoire en marche Les protagonistes Les lieux principaux Chronologie Images Et en plus...
Les causes La révolution Les conséquences La mémoire
Les Etats généraux L'assemblée nationale L'assemblée législative La convention nationale Le directoire




Les conséquences de la révolution

Le résultat direct de la Révolution française est l'abolition de la monarchie absolue ainsi que la disparition de la société d'ordres et des privilèges féodaux de la noblesse. Les dernières survivances de servage sont abolies, les impôts féodaux et les dîmes sont supprimés, les grands domaines seigneuriaux sont morcelés, et le principe de l'égalité devant l'impôt est adopté.
Avec la vente des biens nationaux et la redistribution complète des richesses et de la propriété foncière, la France devient le pays européen comptant la plus forte proportion de petits propriétaires terriens indépendants. Les paysans ne doivent plus suivre Paris dans les éruptions révolutionnaires successives que connaît la capitale au XIXe siècle.
Parmi les multiples réformes sociales et économiques amorcées au cours de cette période, on trouve notamment l'abolition de l'emprisonnement pour dette, l'introduction du système métrique et l'abolition de la règle de primogéniture pour l'héritage de la terre.

Une grande partie des réformes mises en place par Napoléon ont été entamées sous la Révolution. Il institue la Banque de France, qui reste pratiquement inchangée pendant deux siècles. Le système d'enseignement centralisé et sécularisé voit le jour sous la Terreur et est complété par Napoléon ; l'Université de France et l'Institut de France sont organisés. Les charges d'enseignement sont attribuées par concours ouverts à tous les citoyens sans souci de naissance ou de richesse.
La réforme et l'unification du droit, qui aboutit à la codification des diverses lois et coutumes locales, regroupées dans le Code Napoléon, reflètent bon nombre de principes apportés par la Révolution : l'égalité devant la loi, la liberté individuelle et les garanties de procès équitable. La procédure pénale prévoit une cour de juges et un jury populaire pour les affaires criminelles : un accusé est présumé innocent jusqu'à ce qu'il soit reconnu coupable, et un droit de défense lui est garanti par la présence d'un avocat.
Dans le domaine religieux, le principal apport de la Révolution est l'accélération de la sécularisation et de la laïcisation de la société. Elle ouvre également la voie à la séparation de l'Église et de l'État, effective en 1905.

Les résultats les plus intangibles de la Révolution sont incarnés dans son mot d'ordre : « Liberté, Égalité, Fraternité ». Ses idéaux sont devenus la plate-forme des réformes libérales en France et en Europe au XIXe siècle.
Pour beaucoup d'historiens, la Révolution a amorcé une série de bouleversements politiques, économiques et sociaux qui n'ont trouvé leur conclusion définitive qu'au siècle suivant.




Contact  Ajouter aux favoris  Conseiller le site  Newsletter  Plan du site  Mentions légales