Accueil L'histoire en marche Les protagonistes Les lieux principaux Chronologie Images Et en plus...
Les causes La révolution Les conséquences La mémoire
Les Etats généraux L'assemblée nationale L'assemblée législative La convention nationale Le directoire





Bailly

Retour aux protagonistes

Bailly Homme d'état et Maire (Francais)
Né le 15 septembre 1736
Décédé le 12 novembre 1793 (à l'âge de 57 ans)


Mathématicien et littérateur, il joua un rôle politique important ; il fut l'ami de Buffon dont l'influence finit, après trois échecs suscités par l'opposition de d'Alembert, par le faire entrer à l'Académie des sciences, puis à l'Académie française ; garde des tableaux du Roi, au Louvre ; Bailly appartint aussi à l'Académie des Inscriptions.

À l'Académie française il obtint 15 voix contre Condorcet qui fut élu avec 16 voix, grâce à la manouvre par laquelle d'Alembert fit avoir à ce dernier le suffrage du comte de Tressan. L'opposition que lui fit d'Alembert ne cessa qu'avec la mort de celui-ci ; Bailly fut élu le 11 décembre 1783 en remplacement du comte de Tressan, et reçu par le marquis de Condorcet le 26 février 1784. Une fois élu, il se brouilla avec Buffon, en votant pour Sedaine et en lui refusant sa voix en faveur de l'abbé Maury ; l'amertume de cette réception éloigna Buffon de l'Académie où il ne parut plus. Bailly a laissé une Histoire de l'astronomie, des écrits scientifiques, et des Éloges d'écrivains et de savants.

La politique absorba ses dernières années ; le premier élu de Paris aux États généraux, il présida la fameuse séance du Jeu de Paume et fut maire de Paris du 15 juillet 1789 à 1791. Arrêté après le 10 août 1792, condamné pour avoir favorisé la fuite de Louis XVI à Varennes-en-Argonne et pour complot contre la sûreté du peuple, il périt sur l'échafaud révolutionnaire ; il fut stoïque en face de la mort et des cruautés que la foule lui prodigua.

Retour aux protagonistes



Contact  Ajouter aux favoris  Conseiller le site  Newsletter  Plan du site  Mentions légales